Les chefs d’entreprise s’unissent pour soutenir l’action climatique au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni

 

Le 24 septembre 2019 (Montréal, Canada): Kim Fuller, fondatrice de Phil, est l’une des 120 PDGs et chefs d’entreprise du Canada, des États-Unis et du Royaume-Uni, qui ont annoncé aujourd’hui la signature d’une déclaration appelant à l’Action Climatique maintenant (« Climate Action Now »)* en avance sur les grèves mondiales du climat.

Les B Corps, qui utilisent les entreprises comme une force pour le bien, ont coordonné cette action collective des chefs d’entreprise pour démontrer le soutien du monde des affaires aux grèves du climat des étudiants et à leur appel à une action climatique. Cela en soutien à Greta Thunberg, qui a mené les manifestations étudiantes à travers le monde, demandant aux entreprises de se tenir aux côtés des étudiants pendant la Semaine du changement climatique.

Denise Taschereau, PDG et cofondatrice de Fairware, et l’un des dirigeants de B Corp facilitant cette action, a déclaré:

« Les dirigeants d’entreprises qui ont signé cette déclaration reconnaissent que la crise climatique nécessite une action de la part des décideurs si nous voulons passer à une économie à faibles émissions de carbone. La crise climatique est un problème mondial et nous devons nous unir à l’échelle mondiale si nous voulons y remédier à temps. »

La Déclaration pour « Climate Action Now » (Action climatique maintenant) a été signée par plus de 80 chefs d’entreprise canadiens, près de 25 chefs d’entreprise britanniques et plus de 15 chefs d’entreprise américains. La liste complète des PDGs et des entreprises qui ont signé cette déclaration d’action pour le climat est disponible ici.

Au Canada, les grèves du climat auront lieu le 27 septembre. Soyez des nôtres!

 

* La déclaration pour « Climate Action Now »:

La déclaration « Climate Action Now » est une réponse à la menace alarmante et toujours croissante causée par la crise climatique. Alors que le Groupe international d’experts sur l’évolution du climat a souligné que nous disposions de moins de 12 ans pour éviter une catastrophe climatique, de plus en plus d’experts suggèrent que nous disposions de moins de 18 mois pour prendre des mesures urgentes. 2020 étant la date limite pour limiter les émissions de dioxyde de carbone dans le monde si nous voulons arriver à limiter les augmentations de la température mondiale en-deçà de 1,5° C.

Compte tenu de l’urgence climatique, il n’est pas suffisant pour les entreprises d’acheter des compensations, d’installer des panneaux d’énergie solaire sur les toits, ou même de créer des taxes internes sur le carbone ou de passer à l’agriculture régénérative. Il est nécessaire de repenser des modèles commerciaux entiers, tout en sachant que c’est une mesure insuffisante.

La crise climatique exige que les décideurs politiques harmonisent leurs incitations et créent des conditions égales pour tous, ou encore une juste transition vers une économie basse en carbone. Il est temps d’utiliser notre voix en tant que chef d’entreprise pour lancer cet appel à l’action auprès des décideurs locaux, provinciaux et fédéraux.

Share This