Comment votre OBNL se débrouille-t-elle avec toutes ces nouvelles plateformes de médias sociaux qui ne cessent d’apparaître? Comment savoir si la dernière plateforme à la mode mérite votre attention ?

Dans l’univers des médias sociaux, le changement est la seule chose certaine. Les médias sociaux changent à un rythme si rapide qu’il semble impossible de les suivre.  

Actuellement, votre OBNL a probablement une page Facebook ou un profil Twitter, peut-être même un compte Youtube.  Au fil des ans, vous avez conquis un public fidèle et vous avez ajouté bon nombre de nouveaux abonnés.  Bravo!

Mais même avec une solide base d’abonnés dans les médias sociaux les plus connus, il est difficile d’échapper à l’attraction créée par les dernières plateformes à la mode.  

Devrions-nous nous y intéresser ou pas ? Voilà la question!

Periscope, Tumblr, Snapchat, toutes ces plateformes semblent intéressantes mais ajoutent-elles vraiment de la valeur à votre organisme ?

Obtenir plus de notoriété pour votre OBNL est votre objectif ultime mais comment séparer le bon grain de l’ivraie?

C’est une décision difficile à prendre d’autant plus que la plupart des OBNL ont peu ou pas de ressources et de temps à allouer à la gestion de communauté. Avec des ressources aussi limitées, il faut se concentrer sur ce qui fonctionne tout en gardant l’esprit ouvert et en suivant de près les changements rapides qui surviennent dans les médias sociaux. Évidemment, trouver le bon équilibre n’est pas simple.

Alors comment prendre la bonne décision d’ajouter (ou pas) une nouvelle plateforme à votre arsenal de médias sociaux?

Voici quelques questions qu’il serait judicieux de vous poser lorsque vous songez à joindre un nouveau canal de médias sociaux :

1- VOTRE public est-il là ?

Les chances sont que si vos bénévoles, vos donateurs ou vos donateurs potentiels ne connaissent pas Snapchat, ce n’est pas là que vous les retrouverez, du moins pour l’instant. Apprenez-en plus à ce sujet ci-dessous.

2- Vos bénévoles, vos donateurs et vos bénévoles l’utilisent-ils ?

Si vos bénévoles, vos donateurs ou vos donateurs potentiels utilisent Instagram pour partager leurs photos et vidéos quand ils participent à l’un de vos événements, alors Instagram pourrait bien être un canal intéressant explorer. En observant bien votre entourage, vous obtiendrez des informations de première main sur les plateformes qui captivent votre public.  

3- Quel pourcentage de votre public est composé de la génération du millénaire ?

Si attirer ou accroître le nombre de donateurs et de bénévoles au sein de la prochaine génération est l’une des priorités de votre OBNL, mieux les connaître peut devenir une considération stratégique importante. Mais comment savoir où ils se trouvent ? Encore une fois, apprenez-en plus sur cette question ci-dessous.

4- Avez-vous suffisamment de bande passante?

Si vous pensez intégrer la diffusion vidéo comme Vine ou Periscope, la première chose que vous devez savoir est que toutes les vidéos créées occupent de l’espace sur vos serveurs. Il faudrait donc vérifier si votre plan de service Internet peut accommoder une telle augmentation de bande passante. Des frais de service web imprévus ne sont jamais une bonne surprise. Nous vous recommandons d’entrer en contact avec votre fournisseur de service internet avant d’ajouter des plateformes de diffusion vidéo.  

5- Avez-vous le temps et les ressources pour bien gérer un autre réseau social ?

Voilà la question la plus importante ! Votre OBNL peut bien s’inscrire sur tous les nouveaux réseaux sociaux en vogue mais sans savoir pourquoi vous devriez être là, c’est la meilleure façon d’échouer.  Encore une fois, avoir un plan est crucial !

6- Comment ajouterez-vous de la valeur à votre OBNL ?

Si votre organisme et la nouvelle plateforme potentielle sont parfaitement compatibles, cela mettra en valeur votre OBNL auprès d’un tout nouveau public.  Par contre, si vous projetez simplement être « présent » et ne pas faire l’effort supplémentaire requis ou vous doter des ressources nécessaires pour participer activement à la plateforme, repensez votre choix.   

7- Que partagerez-vous d’utile ou de divertissant ?

Chaque réseau social possède sa personnalité (Tumblr est un bon exemple) et si vous ne jouez pas le jeu, votre contenu pourrait être perçu comme ordinaire ou non pertinent. L’originalité d’une plateforme est liée directement à sa perception d’utilité ou de divertissement auprès de son public.  Par exemple, si vous partagez une image de mauvaise qualité sur Instagram, sans intégrer un commentaire approprié ou un hashtag associé au compte de votre OBNL, vous démontrerez un manque fondamental de compréhension du média, sans ajouter aucune valeur d’utilité ou de divertissement pour personne.

Comment mesurer et suivre toutes ces tendances? Enfin des réponses !

Prendre le temps d’écouter et de communiquer avec vos bénévoles et vos donateurs a un sens plus large que de simplement identifier les médias sociaux qu’ils utilisent.  C’est aussi tenter d’avoir un aperçu des tendances et des changements à venir sur la plateforme.

Une enquête devrait faire partie de toute bonne stratégie de communication et l’inclusion d’une Enquête annuelle sur les médias sociaux est vivement recommandée. Cette enquête peut être faite par courriel et tenir en trois questions. Si elle est faite annuellement, elle peut fournir des informations cruciales pour votre OBNL.  

À mesure que les personnes engagées dans votre organisme et vos donateurs changent leurs habitudes sociales, votre OBNL devrait être positionné pour voir venir ces changements plutôt que d’y réagir après coup.  De cette façon, vous pourrez planifier longtemps d’avance et avoir une stratégie efficace le moment venu. Remarquez qu’il y a encore une fois le mot « planifier » dans cette phrase. On n’y échappe pas !

Si vous voulez en savoir plus sur comment planifier vos propres stratégies de médias sociaux, Phil peut vous aider! Visitez la section Services en médias sociaux sur notre site web ou contactez-nous au [email protected].